LES ÉPIDÉMIES AUXQUELLES NOUS AVONS ÉCHAPPÉ

Case Study:

Conclusion

Qu’est-ce qui caractérise une réponse efficace à une épidémie ?  
Resolve To Save Lives
Image d'arrière-plan: Chercheur de contacts en Éthiopie : Resolve to Save Lives

Ces épidémies auxquelles nous avons échappé permettent de démontrer que des investissements intelligents, des systèmes de santé améliorés et une meilleure coordination et communication par des dirigeants déterminés peuvent permettre de détecter, d’enrayer et de prévenir les épidémies.

Une réponse réussie à une épidémie repose sur plusieurs aspects. Elle nécessite un ensemble d’actions différentes (allant de l’enquête épidémiologique à l’élaboration et à la mise en œuvre de mesures préventives au sein des communautés touchées) et est coordonnée par toute une série d’acteurs. Même les réponses efficaces ne sauraient être parfaites (chaque réponse figurant dans ce rapport présentait au moins une lacune ou un goulot d’étranglement. Toutefois, tout comme il n’existe pas de mesure unique pouvant permettre d’éviter l’ensemble des épidémies, les catastrophes se produisent rarement, pour ne pas dire jamais, juste parce qu’une seule composante est défaillante. Un investissement conséquent dans la préparation permet de mettre en place des systèmes solides, capables de s’adapter et de pallier les lacunes.

A lab worker in Nigeria
Employé de laboratoire au Nigeria : Resolve to Save Lives
Il n’existe pas d’approche universelle, toutefois, les leçons tirées de celles qui sont efficaces sont importantes :

En se concentrant sur la détection et la réponse précoces, l’on arrête les épidémies avant qu’elles ne se déclenchent.

L’un des moyens permettant d’accélérer ce processus est le 7-1-7, un objectif mondial visant à endiguer les épidémies. Une mesure de ponctualité, l’objectif du 7-1-7, préconise que toutes les menaces pour la santé publique soient détectées dans les 7 jours suivant leur apparition, que les autorités de santé publique soient notifiées dans un délai d’un jour après la détection et que toutes les actions de réponse rapide nécessaires soient menées à bien dans les 7 jours suivant la notification. Alors que d’autres mesures du succès évaluent les capacités théoriques, la mesure de la ponctualité quant à elle, évalue les performances réelles d’un système en temps réel, sous pression. L’objectif du 7-1-7 consiste à aider les pays à identifier les goulets d’étranglement et les facteurs de facilitation, ce qui permet de justifier des investissements ciblés sur des domaines d’amélioration spécifiques.

7-1-7 logo

Un financement rapide et flexible peut à la fois entraîner la réussite ou l’échec d’une intervention.

Très souvent, les goulets d’étranglement constituent des pièces du puzzle simples, mais facilement négligées : le fait de ne pas avoir assez d’argent pour emprunter la voiture, enquêter sur une épidémie, ou même créditer les cartes SIM afin de faciliter la communication entre les membres d’une équipe d’enquête. Parfois, il suffit de disposer d’une somme d’argent rapide et flexible pour empêcher les épidémies de se déclencher, qu’il s’agisse de mener une enquête approfondie sur les cas d’Ebola et de rechercher les contacts ou de vacciner immédiatement les habitants d’un village contre la rage.

Accorder la priorité à la préparation et à la réponse aux niveaux national, infranational et communautaire.

La rigueur technique, la volonté politique et l’excellence opérationnelle sont autant d’éléments nécessaires pour gérer la complexité du renforcement de la sécurité sanitaire, de l’instauration de la confiance et de l’amélioration de la responsabilité. Des efforts réels ont démontré que les améliorations aux niveaux national et infranational en matière de préparation sont plus durables que les efforts mondiaux déployés du sommet vers le bas. Les gouvernements et les partenaires mondiaux qui les soutiennent peuvent prendre cinq mesures pour réaliser des progrès constants et durables afin de protéger leurs populations, leurs voisins et le reste du monde.

Protéger les professionnels de santé : les premières lignes de la détection des épidémies..

Les investissements dans les établissements de santé et les professionnels de santé contribueront à renforcer la sécurité sanitaire mondiale et à rendre le monde plus sûr face à la prochaine menace épidémique. En garantissant la sécurité des centres de soins de santé primaires, l’on protège ainsi les professionnels de santé et leur donne la possibilité de détecter et de répondre aux menaces pour la santé publique avant qu’elles n’échappent à tout contrôlable.

Les réponses fournies dans ce rapport ont toutes démontré une forte interaction entre les 7 facteurs fondamentaux de préparation, dont l’amélioration est fondamentale pour renforcer la préparation aux épidémies. 

  • Évaluation et planification des risques
  • Opérations d’urgence
  • Système national des laboratoires
  • Surveillance de la maladie
  • Législation nationale, politique et financement
  • Ressources humaines
  • Communication des risques

Or, ces éléments essentiels des systèmes de santé publique ne fonctionnent que s’ils sont soutenus par une bonne gouvernance, un leadership fort et un financement conséquent, ainsi qu’un personnel stable.

Au fur et à mesure que le monde tire les leçons de la COVID-19 et d’autres épidémies, il devient clairement établi que l’amélioration de la préparation et de la réponse exige un effort de toute la société.

Votre pays est-il prêt À FAIRE FACE À LA PROCHAINE ÉPIDÉMIE ?

Animateur dirigeant une séance de formation sur la prévention d’Ebola. Avec l’aimable autorisation de Sally Hayden/SOPA Images/LightRocket via Getty Images